UNE MENTION « PAS DE NOIR » SUR UNE FICHE DE LOCATION :

screenshot_2016-12-27-20-11-55-1-min

Nous ne pouvons évoquer cette affaire – révélatrice d’une négrophobie structurelle assurant depuis toujours les arrières du Racisme d’État français – sans rappeler que c’est la même « essence » raciste qui se révéla être à l’origine des incendies meurtriers qui ont conduit à la mort de 52 personnes dont 33 enfants majoritairement originaire d’Afrique subsaharienne durant la période du printemps-été 2005.

D’autant qu’une fois soumis aux rayons X de notre esprit critique, l’écran de fumée généré par cette catastrophe se retrouva forcé de mettre en lumière le spectre de la discrimination raciale au logement qui touche, entre autres racisé.e.s, les noir.e.s.

Tout cela sachant que contrairement à ce que l’on a désespérément tenté de nous faire croire, le principal responsable de ce drame n’était pas le feu, mais bien le racisme institutionnel qui sévit dans le parc du logement français qui l’a subtilement allumé et alimenté.

Or en cette fin d’année 2016 une question se pose :

Combien d’affaires comme celle-ci passées sous silence pour une démasquée ???

screenshot_2016-12-27-21-22-09-1

La négrophobie est une arme (neuro)coloniale d’aliénation et de destruction massive qui n’avoue pas son nom…

… Armons-nous jusqu’aux dents pour la combattre !

#BrigadeAntiNégrophobie (www.amon-france.com)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>