POURQUOI REPONDRE A CETTE URGENCE ?

SITE AMON - Lire la suite texte ALERTE NEGROPHOBIE« Chers frères, n’oubliez jamais, quand vous entendrez vanter le progrès des lumières, que la plus belle des ruses du diable est de vous persuader qu’il n’existe pas ! »

Le célèbre orateur avait raison :
La plus grande ruse du Pays « Droits de l’homme (blanc) » et du « Code Noir » … c’est de vous persuader que les « hommes naissent libres et égaux ».

La plus grande ruse de la Négrophobie légale, est de vous persuader qu’elle n’a jamais existé.

La plus grande ruse DU « RACISME-ANTI-NOIR » est le … « racisme-anti-blanc ».

Les faits historiques le prouvent :

1789 : Déclaration des Droits de l’homme (blanc)
1848 : Abolition de l’esclavage des descendants d’Africains noirs dans les colonies Françaises

Cherchez l’erreur !

Pendant plus d’un demi-siècle, la Négrophobie légale a survécu tranquillement à l’ombre des Lumières !… Aujourd’hui encore, force est de constater qu’en dépit des apparences trompeuses entretenues par une égalité et une fraternité de pure façade, la Négrophobie perdure toujours à travers les institutions d’un Etat français qui,
ironiquement, s’affirme de droit…

Or pour nous, il ne fait aucun doute que c’est le « Code Noir », créé à son image, qui est la source de la Négrophobie institutionnalisée qui nous cible aujourd’hui à travers la discrimination raciale que nous subissons, en France, dans les domaines de l’emploi, du logement… et de la machine judiciaire qui cautionne insidieusement les contrôles au
faciès à la source des crimes [policiers] racistes.

Si collectivement nous ne réalisons pas que, dans le fond, rien n’a changé, c’est parce que les chaînes de l’esclavage que nous avons réussi à arracher de nos chevilles et poignets, jadis, sont encore profondément ancrées dans nos têtes.

Rendues invisibles par la propagande d’Etat, ces chaînes sont beaucoup plus difficiles à rompre dans une France qui dissimule son racisme viscéral derrière le principe d’une « égalité pour tous » illusoire.

Fort de ce tour de passe-passe, le prétendu « pays des Droits de l’homme » (blanc) cherche désespérément à nous convaincre que la Négrophobie n’est plus… depuis 1848. Mais en réalité, elle n’a jamais cessé d’être… nourrit par un RACISME d’Etat qui continue de l’utiliser quotidiennement telle une arme de domination (néo)coloniale.

Par ce biais difficilement décelable à l’oeil nu, ce racisme particulier frappe chirurgicalement les personnes identifiées comme noires en leur inoculant, l’air de rien, un savant « complexe d’infériorité » qui contraste radicalement avec le « complexe de supériorité » qu’il transmet dans le même temps aux populations communément désignées comme blanches.

C’est ce processus d’aliénation massif que nous avons baptisé « syndrome Tarzan ». Cela en référence à la série de films Hollywodien du même nom qui, du fait de leur révélateur succès planétaire, illustre bien les ravages de la propagande négrophobe lorsqu’elle est savamment « structurée » et/ou institutionnalisée pour imposer, l’air de rien, une colonisation qui, désormais, s’opère de l’intérieur.

Parce que nous voulons apporter la preuve manifeste de la persistance de cette Négrophobie d’Etat et de ses ravages, nous avons donné corps au formulaire à remplir en ligne « ALERTE NEGROPHOBIE » qui sera très prochainement jumelé à l’appli web du même nom :

« ALERTE NEGROPHOBIE ».

Cette appli web sera bientôt téléchargeable sur tous les « smartphones » à partir du site amon-France.com/fr ou de site ami. Epousant la forme d’une alarme munie d’une glace à briser en cas d’urgence, l’appli web ALERTE NEGROPHOBIE à venir est inspirée de plusieurs années de lutte menées par le Collectif/ Brigade Anti-Négrophobie au sein du Collectif « Stop le Contrôle Au Faciès » pour dénoncer et tenter de faire condamner les pratiques [racialement] discriminatoires sournoisement pratiqué par l’ensembles des institutions française… à commencer par celles qui se cachent aujourd’hui encore derrière les « contrôles au faciès » couramment pratiqués par une police d’Etat française qui semble avoir conservé ses vieux réflexes et à priori coloniaux.

ALERTE NEGROPHOBIE n’est donc rien d’autre qu’un outil qui vise à renforcer notre lutte pour une justice véritable.