L’ETAT SE CACHE DERRIÈRE L’ART POUR RELAYER SA NEGROPHOBIE ?

screenshot_2016-10-24-12-46-58-1

En autorisant qu’une femme noire soit ainsi exposée à l’état de « bien-meuble » l’État français se rend coupable d’apologie de crime contre l’humanité ?
En effet, cette provocation viscéralement négrophobe ne peut être observée de manière neutre si l’on connaît la charge que l’esclavage-occidentalo-chrétien donne à l’Histoire (révisée à leur avantage par les criminels et colons).
Sauf si, bien sur, on omet volontairement le fait que l’on doit à l’état français – ou plus exactement à sa négrophobie d’État – la paternité du « Code noir » et de son article 44 réduisant les êtres humains noirs à l’état de biens meubles.
Selon toute vraisemblance nous devons cette vomissure qui nous est imposé comme de l’art à un négrophobe (qui s’ignore) : Bjarne Melgaard.
Dans l’élan nous pointons du doigt bien évidemment les responsables de la FIAC qui, selon toute vraisemblance, se sont rendus complice de cet attentat négrophobe en autorisant une telle exposition dans son enceinte du 20 au 23 octobre 2016.
Chance pour eux que cette information nous soit remontée un peu trop tard.
Quoi qu’il en soit bien que nous ne cherchions aucunement à minimiser le rôle de ces deux mis en cause, nous estimons que le principal coupable est bien l’État français – ou plus précisément le racisme d’État français qui – ayant volontairement accouché « le Code noir » – ne pouvait ignorer que sa négrophobie viscérale avait réduit jusqu’en 1848 l’enfant, la femme et l’homme noir.e à l’état de « bien-meuble ».
screenshot_2016-10-25-07-54-47-1-min
L’histoire, même stratégiquement refoulée, sert de caisse de résonance à cette vomissure qui ne peut être perçue autrement que comme une apologie de crime contre l’humanité.
Il est certain qu’une telle provocation ne pourra rester sans conséquence. Pour cela nous réfléchissons d’ores et déjà à l’action à mener pour que l’État français comprenne qu’il ne pourra continuer à nous insulter impunément les noir.e.s au nom d’ un pseudo art, d’une pseudo démocratie ou liberté d’expression qui ne servent en substance qu’à asseoir imperceptiblement sa domination blanche et son racisme viscéral.
Nous invitons toutes celles et ceux qui pensent qu’on ne peut rester sans rien faire à préparer avec nous la riposte en nous laissant un message privé.
**************
La négrophobie est une arme (néo)coloniale d’aliénation et de destruction massive qui n’avoue pas son nom…
… Armons-nous jusqu’aux dents pour la combattre !
#BrigadeAntiNégrohobie (www.amon-france.com)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>