LA CONDAMNATION DU DÉPUTÉ VIALATTE : LES PARADOXES DE L’ANTIRACISME (DE FAÇADE) À LA FRANÇAISE !

 

Vialatte et les propos sur les descendants d'esclaves

Vialatte, élu de la République a été reconnu coupable par le tribunal correctionnelle de Paris de provocation à la discrimination, à la haine ou à la violence raciale pour avoir publiquement déclaré à la suite de violences survenues lors de la célébration du championnat de France de football le 13 mai 2013 :

 » Les casseurs sont surement des descendants d’esclaves, ils ont des excuses # Taubira va leur donner des compensations ».

L’un des paradoxes de cette décision, c’est que le député s’était justifié en ces termes :  » je ne supporte pas la repentance permanente de la France … Il est temps de s’arrêter de s’excuser ».

Malgré cela, le tribunal a décider de tenir compte de la …  » repentance assumée par le prévenu, des démarches effectuées en partenariat avec les associations ayant retiré leur plainte, dont il n’y a pas lieu de douter de la sincérité » !

Il a donc obtenu la demi-absolution du tribunal pour avoir bu, malgré lui, la coupe amère de la repentance ! Qui l’eut cru ?

Le prévenu avait en effet fait plaider qu’il s’était engagé à lutter  » contre le racisme et la discrimination dans sa commune », et à organiser des actions « pédagogiques régulières et récurrentes », ainsi qu’une exposition sur la « mémoire de l’esclavage ».

Car autre paradoxe, et non des moindres : ce nouveau converti de l’anti-racisme et de la « concurrence des mémoires » avait fait plaider la relaxe puisque selon lui, il ne visait aucun groupe déterminé, les « slaves germano-byzantins », étant eux aussi des « descendants d’esclaves » …

Avec de tels pédagogues, les révisionnistes, les falsificateurs et leurs collaborateurs ont de beaux jours devant eux.

Il n’a cependant pas indiqué si son exposition serait consacrée à la mémoire de l’esclavage … slavo-germano-byzantin », victime du sectarisme de ‪Taubira

Avec de tels amis, les  » descendants d’esclaves » n’ont pas besoin d’ennemis, et la négrophobie a de beaux jours devant elle.

Contrairement aux juges, nous doutons de la sincérité de ce repenti-pénitant.

Nous ne croyons pas au miracle qui change l’eau en vin, qui convertit l’anti-repentance en … repentance, et la provocation à la haine raciale en anti-racisme !
L’habit ne fait pas le moine …

Nous ne croyons pas que celui qui crucifie les « descendants d’esclaves » tout en continuant de nier l’évidence puisse prétendre … lutter contre le racisme.

Nous en sommes désolés !

La négrophobie est une arme (néo)coloniale d’aliénation et de destruction massive qui n’avoue pas son nom.

 

 

COLLECTIF ANTI NÉGROPHOBIE

 

A savoir, l’une des deux association plaignante – l’ANC (Alliance Noire Citoyenne) est membre du Colletif/Brigade Anti Négrophobie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>